Vous n’y échapperez pas

S’ils vous ont cassé les pieds pendant six mois avec Chopin, sachez qu’ils vous les casseront deux fois plus avec Mahler. Enfin, façon de parler. Écouter du Mahler ou du Chopin, ce n’est pas si terrible.
Deux fois, oui, parce que notre ami Mahler, Gustav Mahler, a eu la bonne idée de naître en 1860 et de mourir en 1911. Alors pour le coup, on va l’entendre toute la saison 2010-2011. Un simple coup d’oeil aux programmations parisiennes : 9 concerts au théâtre des Champs-Elysées, 4 au théâtre du Châtelet, 11 à la Salle Pleyel, 3 à l’opéra Bastille, 1 à l’Eglise St Sulpice et 1 à la Cité de la musique.
(*) Sans compter les hors-séries de Télérama, du Figaro, du Monde et j’en passe.

Certains mélomanes disent à ce propos qu’il est détestable de mercantiliser à ce point l’univers de la musique classique. C’est vrai qu’il n’est pas glorieux de transformer des chefs-d’oeuvres en produits d’hypermarché. Il est néanmoins important pour le monde classique de trouver des sources financières afin de survivre. Inutile de vous dire qu’un opéra, surtout en province, n’a pas autant de facilités qu’un cinéma ou qu’une salle de spectacle, à remplir ses sièges. Alors un peu de pub, ça ne fait pas de mal.

Mahler donc. Mahler était un chef d’orchestre et un compositeur autrichien. Lui aussi, décidément, a vécu sous l’empire de Sissi. L’oeuvre de Mahler ce sont essentiellement des symphonies (10 exactement) et de la composition vocale, le tout sur un ton souvent tragique et mélancolique. Et comme vous allez en entendre, mieux vaut vous y préparer.
.


Symphonie N°5, extrait du 1er mouvement, « Trauermarsch » (1902), Gustav Mahler ( Lucerne Festival Orchestra, Claudio Abbado, 2004)
.


Symphonie N°8, extrait (dernière partie) (the National Youth Orchestra of Great Britain, Simon Rattle)
.


Symphony N°2 en do mineur, « Résurrection », extraits,  Roberta Alexander – Soprano, Jard van Nes – Alto, Bernard Haitink – direction, Royal Concertgebouw Orchestra)
.

Bonne écoute et bonne saison mahlérienne !

.

(*)
Théâtre des Champs-Elysées : « Cycle Mahler » les 22 et 25 janvier, le 5 avril, et les 6, 13, 14 et 15 mai 2011
Théâtre du Châtelet : « Cycle Mahler  : Mort à Venise le 23 sept. 2010, Héros Perdu le 13 janvier 2011, Chant de la nuit le 31 mars 2011 et Symphonie de Mille le 10 juin 2011.
Salle Pleyel : les 20 octobre, 20 novembre, 11, 12 et 13 décembre 2010, les 29 et 31 janvier, les 26, 27, 28 mars et le 31 mai 2011.
Opéra Bastille : « Atelier lyrique de l’Opéra National de Paris – Hommage à Gustav Mahler » les 14 et 15 janvier 2011 et « Convergences – Hommage à Gustav Mahler » le 20 mai 2011.
Eglise St Sulpice : « Récital d’orgue » le 24 octobre 2010 à 16h.
Cité de la musique : le 18 juin 2011.

Publicités

One Comment

  1. Danseur masqué

    On ne peut pas nous casser les pieds avec du Chopin… Pas possible ;-)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s