Quelle corrida

Catalan ou non, le toréador aura toujours sa place à l’opéra.

Petite colle.
Première planche de
Tintin et l’oreille cassée d’Hergé : un petit gardien rondouillet moustachu sifflote un air d’opéra bien connu. Mais lequel ?

Tic-tac-tic-tac…

Réponse : Carmen ! L’opéra comique de notre cher français béret et baguette de pain Georges Bizet (1838-1875).

Carmen est l’un de ces opéras dont on connait beaucoup d’airs, sans forcément d’ailleurs savoir qu’ils proviennent tous de cette même oeuvre. C’est de ce fait L’opéra avec un grand « L » que je conseille aux novices pour leur première représentation. (cf. Votre premier opéra)

Bizet écrivit Carmen en 1875 pour l’Opéra-Comique de Paris, soit peu avant sa mort. Simple coïncidence ? Non. Lorsque le 3 mars 1875 Carmen fut présentée au public de l’Opéra-Comique, les huées ont fustigé et la salle s’est peu à peu vidée. Le personnage de cette bohémienne et cigarière était en effet loin d’incarner la jeune femme distinguée qu’on appréciait à l’époque. Carmen vit d’amour, d’amants et d’eau fraiche. Sans foi, ni loi. Intolérable pour le XIXe.
Bizet eut beaucoup de mal à supporter cet échec et contracta une angine qui s’empira rapidement. Il en mourut trois mois plus tard, jour pour jour, dans sa maison de Bougival.
Après sa mort le succès de
Carmen ne se fit pas attendre.
.

L’opéra s’ouvre sur le thème de la corrida.

Carmen, Ouverture – Allegro giocoso etAndante moderato, Georges Bizet (Metropolitan Opera, James Levine – direction)


.

L’intrigue se déroule à Séville en 1820.
Carmen, jeune femme andalouse, travaille dans une manufacture de tabac où n’oeuvrent que des femmes. Une cloche sonne pour annoncer l’heure de repos. Les hommes et soldats attendent ce moment impatiemment.

Carmen, « La cloche a sonné », Georges Bizet (Zubin Mehta, Royal Philharmonic Orchestra, 1991)


.

Dans le groupe des ouvrières, la belle Carmen explique à ses amies pourquoi elle n’aimera jamais, avec le plus que célèbre « L’amour est un oiseau rebelle ».
(Aparté : l’air est repris au début des
Aristochats de Walt Disney, lorsque « Madame » danse avec Georges, son petit avocat.)

Carmen, « L’amour est un oiseau rebelle », inspiré d’Habanera, Georges Bizet (Maria Callas, soprano)

.
.

Le brigadier Don José observe cette ouvrière qu’il est chargé de surveiller et en tombe éperdument amoureux. Il décide alors de la laisser s’échapper.

Quelque temps plus tard, il retrouve Carmen dans une taverne connue pour être le repère de brigands. Un impétueux toréro, Escamillo, apostrophe les brigadiers et tente de séduire Carmen. Carmen le repousse en lui avouant son amour pour un autre.

Carmen, « Votre toast, je peux vous le rendre » (Dmitri Hvorostovsky, Moscou 2006)
(air que chantonne le gardien de
L’oreille cassée)


.

Après une bagarre entre contrebandiers et soldats, Don José choisit par amour de déserter et s’enfuit avec Carmen et les malfaiteurs dans les montagnes.
Mais l’amour de Carmen ne dure pas et lorsqu’Escamillo lui propose de la rejoindre à Séville lors des prochaines corridas, la jeune femme accepte, au grand désespoir de Don José.

Le jour venu, les toréros arrivent dans la ville.

Carmen, « Les voici » (Robert Shaw, Atlanta Symphony Orchestra and Chorus)


.

Carmen est au bras d’Escamillo. Don Jose surgit et la supplie de vivre avec lui. Mais Carmen refuse. « Jamais Carmen ne cédera. Libre elle est née, libre elle mourra. » A ce même moment, Escamillo remporte le tournoi. Carmen lance à terre la bague que lui avait offerte Don José. Furieux, Don José la tue et se laisse arrêter.
.

Bonne écoute  !

Je veux le voir !!
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s