Romeo + Juliet

L’opéra adore les histoires tristes. Alors, forcément, lorsque William Shakespeare décide dans les années 1590 de reprendre un conte italien et de le transformer en The love story tragique de l’histoire de la littérature, nombreux sont les compositeurs classiques à s’y attaquer.

Parmi les multiples grandes compositions retenues par le public : les musiques symphoniques d’Hector Berlioz (1839) et de Piotr Ilitch Tchaïkovski (1869), les opéras de Vincenzo Bellini (1830) et de Charles Gounod (1867), ainsi que le ballet de Sergueï Prokofiev (1935). Le « Romantic Theme » écrit par Nino Rota en 1968 pour le film Romeo and Juliet de Franco Zeffirelli et repris entre autres par Henry Mancini et plus récemment par André Rieu, connaît lui aussi un vif succès.

.

Photos extraites du film Romeo and Juliet (1968) de Franco Zefferelli, musique de Nino Rota
.

Mais comme nous sommes aujourd’hui samedi, place à l’opéra ! (Quelques extraits seulement, puisque je pense que nous connaissons tous l’intrigue.)
.

L’opéra du compositeur italien Bellini (1801-1835) s’intitule I Capuleti e i Montecchi (Les Capulets et les Montaigus) (1830) et chante l’histoire de Roméo et Juliette en deux actes, d’après un livret (i.e. un scénario) de Felice Romani.
En voici deux extraits.

  • Le premier « Oh! quante volte » du premier Acte est interprété par Natalie Dessay. Roméo a tendu la main aux Capulets en signe de paix, mais ces derniers l’ont rejetée. Dans sa chambre, Juliette se languit de son Roméo.


.

  • Le second extrait se situe à la fin de l’oeuvre. Roméo, devant le corps apparemment sans vie de Juliette, pleure sa mort. A noter, que le rôle de Roméo est ici attribué à un italien soprano femme, Clara Polito. Le rôle original de Roméo composé par Bellini est, selon l’appellation actuelle, dans le ton « mezzo-soprano ». Une voix donc plutôt aigüe, que l’interprétation présentée modifie légèrement.


« Deh! tu, bell’anima », I Capuleti e i Montecchi, Vicenzo Bellini (Romeo Montecchio : Clara Polito, soprano)

.

L’opéra français de Charles Gounod en 1867, est lui composé de cinq actes selon un livret de Jules Barbier et Michel Carré.
Deux extraits ici encore.

  • « Je veux vivre » du premier Acte où Juliette chante son refus du mariage et son envie de vivre selon ses rêves.


« Je veux vivre », Roméo et Juliette, Charles Gounod (Juliette : Anna Netrebko – soprano)
.

  • « Va, repose en paix », 2e Acte, fin du célèbre dialogue au balcon entre Roméo et Juliette.


« Va, repose en paix », Roméo et Juliette, Charles Gounod (Yannick Nézet-Séguin – direction, Roméo : Rolando Villazon, Salzburg festival 2008)
.
.

Je veux le voir !!
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s