Clap Clap

« Applaudir : verbe transitif, du latin applaudere – Louer, approuver quelqu’un, quelque chose, lui marquer son admiration en battant des mains » (Larousse)
.

Applaudir à l’opéra, tout un art. Applaudissez à la fin des actes et non pendant, pour ne pas déranger les chanteurs et l’orchestre. Toutefois, ne vous privez surtout pas d’enfreindre la règle si la prestation du chanteur est éblouissante. Enfin, lorsque le rideau tombe, applaudissez à tout rompre, clamez quelques « Bravo ! », mais sachez proportionner votre clap aux prestations de chacun.
Hic jacet lepus.

Car oui, les applaudissements sont les premiers critiques d’un opéra et leur cruauté est sans limite. J’en ai eu la preuve hier soir, lors de la retransmission de Mireille de Gounod par Viva l’Opera!.

Palais Garnier - Grande Salle

Souvenez-vous. 14 septembre 2009, Mireille ouvre la saison de Paris au Palais Garnier. Indignation de nombreux critiques (voir ici). La polémique monte et au soir du spectacle, amateurs et détracteurs sont là.

Proposer Mireille en ouverture était un choix très risqué, sans nul doute. Mireille respire la Provence et les blés dorés et son intrigue manque assurément de profondeur. Les trois premiers actes, que je trouve superbes, souffrent du vide des deux derniers. À croire que Gounod ne savait plus que faire pour conclure son opéra.
Qu’à cela ne tienne, apprécier ou non l’oeuvre de Gounod n’est pas la question. Assisteriez-vous à un opéra que vous n’aimez pas ? Non. Mais si vous êtes fin connaisseur du genre, abonné de longue date à l’Opéra de Paris, présent à chaque ouverture, vous y allez ! Ne serait-ce que pour dire haut et fort que vous ne l’aimez pas. Et c’est ce qui a probablement dû se passer ce 14 septembre 2009.

Mireille, Opéra Garnier - Septembre 2009

Mauvais choix d’ouverture ou non, les chanteurs, l’orchestre dirigé par Minkowski et les décors furent brillants. Les quatre principaux protagonistes – Inva Mula (Mireille – soprano), Charles Castronovo (Vincent – ténor), Franck Ferrari (Ourrias – baryton) et Sylvie Brunet (Taven – mezzo soprano) – méritaient les ovations du public. Vifs applaudissements et « bravo! » pour Mireille et Vincent pendant le concert. Mais lorsque le rideau final est tombé, il n’y avait plus personne.

Les acteurs et chanteurs saluent en crescendo, des rôles les moins importants aux rôles principaux. La puissance des applaudissements suit généralement ce même rythme. Mais pas cette fois. Tonerre d’applaudissements bien mérités pour Sylvie Brunet. Puis viennent Vincent et Mireille. Malaise. La salle devient timide et quelques « houhou » se font entendre. Charles Castronovo applaudit lui-même Inva Mula pour contrer l’impudence de la salle. Un geste marquera à jamais la représentation. Celui du directeur de l’Opéra de Paris et metteur en scène Nicolas Joël, qui, arrivé sur scène, tend, de sa main droite, son oreille vers le public.

Nicolas Joël, directeur de l'Opéra national de Paris - © Patrice Nin

Vilain public. Mireille et ses pairs ne méritaient pas d’être les boucs émissaires de votre mécontentement. Les critiques l’ont souligné à juste titre. Cette interprétation était grandiose. Et nous, jeunes zouaves de la musique, n’en attendions pas mieux.

Publicités

2 Comments

  1. iTonio

    Haaaaa mais je me disais bien que c’était bizarre ces applaudissements timides ! D’où le geste du directeur, mais oui tout s’éclaire ! (Oui une semaine après je débarque encore :D)

    Pour en revenir à la pièce c’est vrai que les premiers actes sont les mieux. J’ai globalement aimé les chants, un peu moins le chant de Mireille, je ne sais pas trop pourquoi mais j’ai moins accroché aux mélodies/airs qu’elle chantait. Quant à la musique c’était un plaisir pour les oreilles, ça me rappelle de bons souvenirs qui commencent doucement à se faire vieux.

    Merci pour ce post et ces éclaircissements !

    1. Merci à toi ! Oui, les chants de Mireille sont un peu moins charmants que les autres. Taven et Ourrias sont grandioses.
      A très vite.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s