Intensément Kissin

Encore une incroyable soirée ce soir à la Philharmonie Luxembourg, je ne m’en lasserai décidément jamais.

Evgeny Kissin © Felix Broede - EMI
Evgeny Kissin © Felix Broede – EMI

L’immense pianiste russe Evgeny Kissin nous y contait des airs de Schubert (Sonate D 850 dite «Gasteiner Sonate») et de Scriabine (Sonate N° 2 dite «Sonate-fantaisie» et Études op. 8/2, 4, 5, 8, 9, 11 & 12) dans un élan technique et musical époustouflant. Ceux qui me connaissent le savent. Ce que j’aime dans la musique, c’est avant tout la musique. La musique voluptueuse, expressive et intense. En alliant une gymnastique parfaite et une profondeur à m’en faire frissonner, Kissin, ce soir, m’a comblée.

Trois instants à marquer d’une croix :

1. Le deuxième mouvement de la sonate de Schubert, mouvement le plus doux de cette sonate n°17 pour piano du compositeur autrichien, devant être jouée con moto (« avec animation »). L’intensité que Kissin y a glissée m’a donné la chair de poule.

[L’écouter sur Qobuz / Spotify (malheureusement pas interprété par Kissin]
.

2. L’épreuve réussie de l’étude op.8 n°12 de Scriabine, dont seul un monstre comme Horowitz pouvait en faire sa spécialité.


.


.

3. Une salle debout et pas moins de trois bis qui s’achevèrent sur l’Héroïque de Chopin, le compositeur chéri de Scriabine sublimé par Kissin depuis ses plus jeunes années.
.


.
.

Et parce que tout cela ne suffisait pas, Evgeny Kissin nous a offert quelques jolies dédicaces.
.

20140615_015519 © Petite Classique 2014

.
.

– Petit bonus d’avant concert. J’ai fait ce soir mon premier « Backstage » de la Philharmonie Luxembourg. Une demi-heure durant laquelle le musicologue Nicolas Dufetel a décortiqué pour nous les partitions et les anecdotes des morceaux joués par Kissin. Une expérience enrichissante et très chouette qui a donné beaucoup de relief au concert. A refaire ! 

 

Publicités

3 Comments

  1. association ce qu'on entend sur la montagne

    Un piano dans la nature
    Récital du pianiste international Giovanni BELLUCCI
    Événement exceptionnel et gratuit
    vendredi 20 juin 2014 à 12h30

    en Savoie Vallon de l’ORGÈRE Porte du Parc national de la Vanoise
    (accès 73500 Saint André)

    Dans une lettre écrite le 28 mars 1809 et adressée à l’éditeur allemand Breitkopf & Härtel, Beethoven intitule « Pastorale » sa sixième Symphonie, en la décrivant ainsi : Souvenir de la vie rustique, plutôt émotion exprimée que peinture descriptive.

    Le pianiste international Giovanni Bellucci, en poursuivant le cycle de concerts « Tout sur moi » – cet extraordinaire voyage dans l’univers de Beethoven – a souhaité replacer la Pastorale dans la version pianistique élaborée par Franz Liszt dans le contexte idéal : la Nature. Ce qui, aux intégralistes du classique, pourrait paraître une expérience folle ne fait en réalité que respecter la volonté d’un homme sensible qui prenait du plaisir à se promener, lorsqu’il fuyait Vienne, dans les bois entourant les villages d’Heiligenstadt ou Döbling.

    Écoutons Beethoven : « Je suis si joyeux quand je puis errer à travers les taillis, les arbres, les rochers. Pas un homme ne peut aimer la campagne autant que moi ! Si seulement forêts, arbres, rochers, rendaient l’écho que l’on souhaite entendre. »

    En résonance avec les sons de la nature, la musique a ce pouvoir d’ouvrir davantage notre sensibilité à l’environnement. Aussi, le Parc national de la Vanoise s’est naturellement investi comme partenaire privilégié pour l’accueil de ce concert original, aux côtés de l’association « Ce qu’on entend sur la montagne ».
    Tous deux sont heureux d’inviter les amoureux de la Beauté à venir partager cette expérience unique : écouter, dans un magnifique site naturel, de la merveilleuse musique interprétée au piano en « live » par le grand artiste italien Giovanni Bellucci, en toute liberté et décontraction.
    Le vallon de l’Orgère, dans la vallée de la Maurienne, à Villarodin-Bourget, sera magiquement envahi par les harmonies pastorales évoquées par le concert qui se déroulera le vendredi 20 juin 2014 à 12h30 dans le refuge-porte de l’Orgère – et sera diffusé en plein air par des systèmes de haut-parleurs pour le plaisir des marcheurs, des visiteurs, des enfants.

  2. Premier message que je laisse ici, bien que j’ai été un fidèle lecteur il y a de cela quelques temps.
    Simplement pour exprimer ma joie de ce retour inespéré.
    Continuez. Continue.
    Que les bis s’enchaînent ici aussi !

    1. Merci beaucoup, c’est très gentil.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s