#victoiresclassiques2013 – Les récompenses

Si les Victoires de la musique 2013 souffraient de quelques longueurs, leurs petites soeurs classiques, qui fêtaient leurs vingt ans hier soir, se sont plutôt enchaînées à un train d’enfer. Je n’ai pas compté combien d’oeuvres ont été jouées, mais le rythme auquel les interprétations et les récompenses s’enchaînaient était dément.  En résumé, une très belle soirée, qui aurait néanmoins pu s’accorder vingt minutes de plus à l’antenne. (Mais, oui, je sais, ça ne marche pas comme ça.) Pour les absents, voici le palmarès 2013 des Victoires classiques : . Soliste instrumental de l’année Nicholas Angelich (piano) . Artiste lyrique…

#victoiresclassiques2013 – Eventail lyrique

Du côté des connus et reconnus, quatre chanteurs sont nommés cette année aux Victoires de la musique classique dans la catégorie « Artiste lyrique », chacun d’une tessiture très différente. Si vous ne vous y connaissez pas trop en registre lyrique, les Victoires nous offrent un petit échantillon des plus sympathiques. Deux extrêmes tout d’abord : d’un côté le contre-ténor Philippe Jaroussky, à la tessiture la plus haute des voix d’homme, de l’autre la contralto Nathalie Stutzmann ou la tessiture la plus grave de l’échelle vocale féminine. Entre les deux, la soprano Patricia Petibon et le baryton Ludovic Tézier. Voici ce que ça donne…