Made in Philharmonie Luxembourg (2012-2013)

19 avril 2012 – Conférence de presse de la Philharmonie Luxembourg  Du vent, du gris, du froid et une pointe de bruine. Avril nous offrait encore de belles perspectives. Mais ce matin là, il en fallait plus pour m’arrêter. Sous mon parapluie pour deux, je sautais dans les flaques. Dans quelques minutes, la Philharmonie dévoilerait à la presse sa programmation 2012-2013… Je repensais à mes coups de cœur de la saison passée : les deux soirées d’ouverture par le Chicago Symphony Orchestra et ce très cher Riccardo Muti, l’incroyable Jean-Guilhen Queyras, ou encore la drôle de composition pour bayan [1]…

Démocratisation du classique (1)

« Démocratisation » : (n.f.) Joli fourre-tout très tendance dans le monde classique, dont la définition reste néanmoins obscure. Ne pouvant négliger la sémantique, tentons de clarifier les choses par l’illustration. *          * * Mon premier cobaye est un violoniste allemand, passionné de classique et de rock. Son objectif : dépoussiérer le classique. Deal. . TEST 1 : David Garrett Né à Aix-la-Chapelle en 1980, David Garrett signe son premier album à 14 ans sous le label Deutsche Grammophon, excusez du peu, joue un Guadagnini, une Rolls des violons, enregistre quelques unes de plus belles pièces pour violon de Paganini à Tchaïkovski,…

L’exception Nigel

Nigel Kennedy et l’Orchestra of Life, 30 novembre 2010, Palais des Congrès. Oubliez tous les codes du classique. Rangez costume trois pièces, queue de pie et petites chaussures en cuir. Nigel arrive sur scène en bottines lacées Stomp, et crête latérale Plasmatics. A ses côtés, un orchestre sobre et rangé. Nigel, l’oxymoron du classique. . Concert hors-norme 20h10 : Sourde impatience dans l’amphithéâtre du Palais des congrès. Faible lumière, pas d’obscurité totale. Dommage. Deux cris dignes des All Blacks se font entendre dans les coulisses, deux cris de l’orchestre. Les musiciens s’installent. Nigel les suit. Un concert classique normal aurait…