C’est décidé

Tous les ans, au mois de mai, c’est la même histoire. Dans le bus, accoudée contre la vitre, les écouteurs vissés dans les oreilles, je regarde sagement défiler la ville, les passants, les taxis, les poussettes, les panneaux de circulation, les panneaux publicitaires, les voitures en leasing (eh, c’est Luxembourg). Et puis, le décor s’immobilise et mon œil reste accroché sur une haute affiche colorée, une photo, un portrait plutôt, des traits connus, six chiffres. Et cette réaction : « Quoi, déjà ?! » Une saison s’achève, une autre est annoncée, et je me demande encore où sont passés les jours qui séparaient septembre dernier à…