Comme un Premier de l’An

Cette année, j’ai loupé le Concert de Nouvel An de Vienne. Un jour de l’an, ça arrive… . . C’est fou ce que j’aime le Concert du Nouvel An. Il me rappelle les petits déjeuners tardifs du 1er janvier chez mes grand-parents. Mes cousins et moi affalés dans le canapé, les cheveux encore entortillés dans les cotillons, à siroter nos chocolats chauds et battre du pied en rythme devant les valses de Strauss. Chaque année, j’y repense. Et chaque année, quand je réussis à me réveiller, cela me fait sourire. Pendant 1h30. Je souris. Parce que depuis tout ce temps, la formule…